En matière de responsabilités, il faut garder à l'esprit que tout reproche et toute demande d'indemnisation doit être fondé sur une faute. Le simple fait d'accompagner une personne susceptible de faire une chute ne permet pas de présumer d'une faute.
 
Il faut pour cela que l'on puisse prouver une maladresse ou une imprudence (traverser quand le feu est rouge pour les piétons, sortir sans lunettes alors que votre vue ne le permet pas, par exemple) et un rapport entre cette faute et les dommages de la victime.
 
L'assurance intervient en cas de faute : c'est l'assurance " Vie privée ", communément appelée la " familiale " qui sert à cela (et qui conserve donc son utilité même pour des personnes âgées). Vous pouvez aussi vous défendre contre les réclamations à votre encontre, grâce à la couverture " protection juridique " comprise dans cette assurance ou souscrite de façon distincte de l'assurance familiale.
 
Vous pouvez donc continuer vos sorties en toute tranquillité, sachant que si par mégarde vous causez une chute, l'assurance sera là pour vous couvrir et indemniser la victime comme le prévoit le contrat. Et rappelez-vous que les piétons sont des usagers faibles : restez donc prudent(e)!