tech

Un graphique en dit parfois long : le Financial Times du 8 juin illustre à quel point le HSCM Insurtech Index a baissé depuis un pic atteint début 2021, par comparaison avec l’ensemble du marché boursier, qui subit lui-même une tendance à la baisse. Le journal cite principalement des entreprises cotées en bourse comme Hippo, Root et Lemonade, qui avaient pour but d’envoyer au tapis la manière traditionnelle de pratiquer l’assurance et de proposer des services d’assurance complets, de la souscription à la gestion des sinistres : les « perturbateurs » les plus convaincus. Leur confiance dans l’intelligence artificielle avait initialement entraîné une ruée sur leurs actions lors de leur introduction en bourse.

Aujourd’hui, les investisseurs accordent leur préférence aux résultats fiables des acteurs établis plutôt qu’aux perspectives qui prévalaient lors de la première cotation en bourse de ces start-ups, dans un contexte de taux d’intérêts très faibles à l’époque. Selon le journal, les nouveaux venus ne parviennent pas à garder sous contrôle leur ratio sinistres à primes parce que leur base de clientèle n’est pas suffisamment documentée et que la hausse de l’inflation entraîne une augmentation inattendue de la charge des sinistres. Julian Teicke de l’insurtech allemande Wefox voit cela comme la Vallée de la Mort : il faut la traverser et l’acquisition d’une bonne compréhension du portefeuille constitué est la clé pour avoir une chance de sortir vivant de cette épreuve. Entre-temps, les millions qui avaient été investis lors du lancement des entreprises citées par le journal partent en fumée, elles se concentrent sur des segments qui promettent d’être rentables et elles taillent dans leurs coûts. Deux camps s’opposent chez les experts en la matière : ceux qui voient la lumière au bout du tunnel à condition que les insurtechs puissent évoluer vers des ratios sinistres à primes plus favorables et ceux qui pensent que la délivrance viendra d’une reprise par un grand nom du secteur.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Vous recevrez des articles exclusifs pour rester informé(e) de l’actualité du monde de l’assurance.