cyber

La cybercriminalité a connu une hausse de près de 7 % l’an dernier, ressort-il d’un rapport de la Police fédérale sur les chiffres de la criminalité pour 2021.

Les services de police de notre pays ont enregistré l’an dernier 47.560 faits relevant de la criminalité informatique, soit un peu plus de 3.000 cas de plus que l’année précédente. Les termes « criminalité informatique » s’appliquent aux diverses formes d’attaque contre la sécurité d’un système informatique ou contre des données qui y sont sauvegardées. Les faits de faux en informatique (p. ex. la falsification d’une carte de crédit ou la création d’un faux profil) ont augmenté de 5 %. La fraude informatique (p. ex. en bloquant l’ordinateur d’une personne par le biais d’un malware) a connu une hausse de 11 %. Le phénomène de phishing (hameçonnage) a augmenté de 10 %. Le hacking (piratage informatique) a, de manière plutôt étonnante, présenté un recul de 11 % (4.529 faits rapportés en 2021).

Dans la rubrique « vol et extorsion » du rapport, on constate que la police a, tout comme en 2020, enregistré beaucoup moins de faits que durant la période antérieure à la crise du coronavirus. L’augmentation de 8 % du nombre de vols de vélos n’est pas si surprenante. Une déclaration pour ce type de délit a été introduite à 26.610 reprises. Les vols dans un véhicule ont augmenté de 6 %. Les cambriolages dans des habitations ont diminué de 1,4 % ; la police a comptabilisé 34.140 faits en 2021. Les cambriolages dans des entreprises ou des commerces ont connu également une baisse de 8,5 %.

De plus amples détails peuvent être retrouvés sur le site Web de la Police fédérale ou dans le rapport précité.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Vous recevrez des articles exclusifs pour rester informé(e) de l’actualité du monde de l’assurance.