Maître de vos risques

Le redoux arrive : comment prévenir ou limiter les dégâts d'eau ?

02/03/2018
Les assureurs ne le savent que trop bien : un hiver doux entraîne des infiltrations, un hiver rigoureux, des fuites d’eau ou les effets de la neige. C'est pourquoi Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurances, appelle à profiter du week-end qui vient pour vérifier les conduites d’eau.
 
Pour ce qui concerne les habitations, les assureurs enregistrent en moyenne près de 120.000 sinistres dégâts d’eau pour un dommage moyen de 2.000 euros par an, totalisant un montant de 240.000.000 euros. En matière de gel, ils ne sont pas près d'oublier certains hivers particulièrement rudes lors desquels le gel a été à l’origine de plusieurs dizaines de milliers de sinistres dégâts d’eau.
 
Un certain nombre de mesures de prévention peuvent vous éviter la désagréable surprise d’avoir les pieds dans l’eau, des murs humides, le parquet qui gonfle ou les vêtements qui moisissent dans les garde-robes.
 
A la fin d’une vague de froid, les assureurs recommandent de contrôler les secondes résidences, les combles, les garages et locaux techniques non chauffés, les cabanes, abris et ateliers pour vérifier que le gel n’a pas occasionné de fuites. C’est évidemment au redoux que les dommages sont susceptibles d’apparaître et qu’il importe d’éviter que ceux-ci ne prennent de l’ampleur.
 
De plus en plus souvent l’assurance habitation comprend, outre la prise en charge des dommages résultant de ces fuites, une assistance à laquelle les assurés peuvent faire appel immédiatement pour le séchage, le reconditionnement et le sauvetage de biens endommagés : raison de plus pour prévenir le plus vite possible votre assureur.
 
 

 

Les autres actualités