L'acquisition d'une autre voiture est souvent un moment où l'on réfléchit à son assurance RC auto et où l'on envisage peut-être de changer d'assureur. En ce qui concerne la RC, vous restiez autrefois lié à votre ancien assureur jusqu’à la date d’échéance. L’introduction de nouvelles règles (AR du 16 avril 2018) a changé les choses.

La règle générale (c’est-à-dire en l’absence de remplacement par un autre véhicule) reste inchangée : si vous voulez résilier votre assurance auto, vous devez le faire au moins trois mois avant la date d'échéance annuelle du contrat. Vous trouverez cette date sur votre contrat d'assurance auto. Soyez prudent en ce qui concerne votre carte verte ! Elle mentionne une date de validité maximale mais celle-ci tombe parfois un peu plus tard que la date d'échéance de votre contrat pour que vous et votre assureur disposiez d'un petit délai supplémentaire pour effectuer les démarches nécessaires en vue de la nouvelle année d'assurance : régler le paiement de la prime, envoyer la carte verte, placer ensuite cette carte verte dans votre voiture ...

Dorénavant, il est permis de changer d’assureur après l’acquisition d’une autre voiture. Si vous n’êtes pas d’accord avec la prime et les conditions proposées par votre assureur actuel pour votre nouvelle voiture, vous pouvez résilier le contrat avec votre assureur actuel dans le mois. Ce délai commence à courir quand vous recevez les conditions proposées.

Même si vous n’avez pas l’intention de quitter votre assureur, vous devez toujours l'informer du fait que vous avez acheté une autre voiture. Il doit en effet savoir quel risque il doit assurer pour l'avenir. Vous recevez ensuite une adaptation de votre contrat et de votre prime.

Celui qui achète une voiture neuve ou très récente prévoit presque toujours une assurance omnium pour protéger son investissement pendant quelques années. Vous trouverez davantage d’informations sur l’assurance omnium et d’autres garanties possibles sous la rubrique Mobilité.