Votre habitation a subi un dommage assuré (incendie, dégât d’eau, bris de vitrage, vol…) :

  • dans l’immédiat, prenez les mesures nécessaires pour éviter que le dommage ne s’aggrave, par exemple en couvrant votre toit avec une bâche si la tempête a emporté des tuiles sans toutefois vous mettre en danger, en remplaçant une serrure endommagée suite à un cambriolage, …, ;
  • déclarez sans tarder les dommages à votre intermédiaire en assurance ou votre assureur. Ceux-ci sont à vos côtés pour que votre demande d’intervention soit traitée dans les meilleures conditions – n’hésitez pas à faire appel à eux lorsque vous avez des questions ;
  • en cas de vol ou de malveillance, déposez immédiatement plainte auprès des services de police. Demandez une copie de votre déposition.

Si nécessaire, votre assureur, éventuellement via votre intermédiaire en assurance, désignera un expert pour déterminer l’ampleur des dommages que vous avez subis et en évaluer le montant. Vous serez contacté en vue de la fixation de la date de l’expertise.

Si vous avez un intermédiaire en assurance, n’hésitez pas à lui demander d’assister à l’expertise.

En attendant l’expert

N’apportez pas de modifications aux biens endommagés qui pourraient rendre plus difficile la détermination des causes du sinistre et l’estimation des dommages.

Pour accélérer le traitement de votre dossier, réunissez les documents suivants :

  • la preuve des dépenses urgentes que vous avez été amenées à faire ;
  • l’inventaire avec, de préférence, des photos des biens endommagés ou détruits ;
  • une estimation des dégâts, éventuellement sur la base d’offres de réparation ou de remplacement des biens endommagés;
  • les factures d’achats de biens endommagés ou dérobés s’il s’agit d’un vol ;

Mission de l’expert

L’expert fera, avec vous, une évaluation des dommages pour compte de votre assureur. Si quelque chose n'est pas clair, n’hésitez pas à lui demander des explications.

Indépendamment du rapport ‘technique’ qu’il rédige à l’attention de votre assureur (circonstances du sinistre, identification/description des dommages, …), l’expert établit, s’il dispose des éléments nécessaires, un procès-verbal d’expertise reprenant les différents dommages avec leurs montants respectifs. Vous en recevez une copie (papier ou digitale).

Il vous invitera à signer ce procès-verbal d’expertise. Vous avez droit à un délai de réflexion, notamment pour consulter votre assureur ou votre intermédiaire en assurance pour toute information complémentaire. Si vous n’êtes pas d’accord avec les constatations ou évaluations de l’expert, vous pouvez solliciter une contre-expertise.

Détermination de l’indemnité

L’expert envoie son rapport d’expertise technique, accompagné du procès-verbal d’expertise, à votre entreprise d’assurance qui, selon les conditions de votre contrat, déterminera le montant final de l’indemnisation.

Plusieurs entreprises d’assurance proposent la ‘réparation en nature’ via leur réseau de réparateurs.