La naissance d’un enfant, un divorce, une famille recomposée, etc. : ces événements dans votre vie privée peuvent avoir des conséquences pour la pension complémentaire, et plus particulièrement pour la clause bénéficiaire de votre couverture décès. La fiche de pension annuelle vous indique s’il y a une garantie décès. Le règlement de pension décrit qui sont les bénéficiaires. Il s’agit le plus souvent de votre conjoint ou de votre partenaire légal, ou encore de vos enfants. Généralement, vous pouvez déterminer vous-même à qui reviendra l'argent à votre décès. Vous pouvez même désigner plusieurs personnes. Ce principe de «désignation de bénéficiaires» vaut également pour d’autres formes d’assurances sur la vie.

Si votre situation familiale change, il est donc important que vous adaptiez également votre clause bénéficiaire en fonction de ce changement.

Dans certains plans de pension, le capital décès dépend de la forme de cohabitation et du nombre d’enfants. Le capital décès assuré augmentera si vous vous mariez/devenez cohabitant légal ou à la naissance de votre enfant. Lorsque vous communiquez un tel changement familial à votre employeur, celui-ci en informe automatiquement l’assureur de groupe.

C’est votre employeur qui fixe la couverture décès de votre assurance de groupe. Vous ne pouvez pas déterminer vous-même la hauteur de cette couverture, sauf dans certains cas, mais alors dans une mesure très limitée. Si vous souhaitez prévoir un capital décès plus élevé pour vos proches, vous devez souscrire de votre propre initiative une assurance sur la vie individuelle complémentaire. Pour de plus amples renseignements à ce propos, vous pouvez le cas échéant vous adresser à votre intermédiaire d’assurances.