Souscrire une épargne à long terme permet de se constituer une coquette somme pour plus tard en versant des primes dans une assurance-épargne sûre. Celle-ci rapporte plus qu'un livret d'épargne et en même temps, vous bénéficiez en outre d'une sécurité à 100 %, ce qui représente une différence importante par rapport à des fonds d'investissement. Votre capital est en effet protégé à tout moment et vous recevez de plus un rendement fixe garanti. En outre, l'assureur peut encore accorder une participation bénéficiaire si les affaires marchent bien pour lui. Comme l'épargne à long terme a une utilité sociale, il vous est de plus possible de récupérer une partie du montant des primes versées par le biais des impôts.

Avantage fiscal de l'épargne à long terme

Comme avec l'épargne pension, vous pouvez bénéficier d’un avantage fiscal pour épargne à long terme. Le montant maximum que vous pouvez reprendre chaque année dans votre déclaration fiscale dépend de vos revenus professionnels et est en ce moment limité à 2.260 euros. Le fisc vous rend 30 % des primes versées. Si vous pouvez verser le maximum, vous bénéficierez donc d’un avantage fiscal de 678 euros.

Attention, vous ne pouvez bénéficier d’un avantage fiscal dans le cadre de l'épargne à long terme fédérale que si vous ne bénéficiez pas déjà d'un avantage fiscal dans le cadre de l'acquisition d'une habitation propre.

Conditions avantage fiscal épargne-pension

  • vous devez avoir payé les primes dans l’année pour laquelle vous souhaitez bénéficier de l'avantage fiscal, autrement dit, un contrat ne peut pas être souscrit avec effet rétroactif ;
  • vous payez les primes en vue de la constitution d’une rente ou d’un capital en cas de vie à un moment déterminé ou en cas de décès avant ce moment-là;
  • pour l’épargne à long terme, vous dever conclure le contrat auprès d’une entreprise d’assurances établie dans l’Espace économique européen;
  • vous devez avoir souscrit vous-même le contrat, au plus tôt à partir de l’âge de 18 ans et avant d’avoir atteint l’âge de 65 ans ;
  • le contrat peut uniquement avoir été conclu sur votre tête, autrement dit, vous devez être à la fois le preneur d’assurance et l’assuré;
  • si le contrat prévoit un montant en cas de vie, il doit courir au moins pendant 10 ans ;
  • le terme du contrat correspond au plus tôt à la date à laquelle vous atteignez l’âge de 65 ans ;
  • doit (doivent) être désigné(s) comme bénéficiaire(s) dans le contrat :
     - si vous êtes en vie à votre 65e anniversaire : vous-même ;
     - si vous décédez prématurément : votre conjoint ou le partenaire avec qui vous cohabitez légalement, ou vos parents jusqu’au deuxième degré.

Comment obtenir un avantage fiscal ?

La réduction d’impôt est facultative, elle n’est accordée qu’à la demande du contribuable. Afin de bénéficier d’une réduction d’impôt pour les primes que vous avez versées dans le cadre d’un contrat d’assurance sur la vie individuel, vous devez tenir à disposition du fisc l’attestation de votre entreprise d'assurances confirmant que toutes les conditions légales sont remplies.

Les taxes sur l'épargne-pension

Si vous reprenez dans votre déclaration à l’impôt le montant des primes versées en exécution d’une épargne à long terme, le capital constitué sera soumis à un prélèvement unique.

L'impôt s'élève à 10 %. L'assureur procédera à la retenue de cet impôt à votre 60e anniversaire si vous avez signé le contrat avant vos 55 ans. Si vous avez commencé plus tard votre épargne à long terme, vous devrez payer le prélèvement au 10ème anniversaire de la signature du contrat. 

Ce prélèvement est effectué sans tenir compte du nombre d’années pendant lesquelles vous avez repris le montant de vos primes dans votre déclaration à l’impôt. Si vous avez bénéficié d'un avantage fiscal pour un versement de prime au moins dans le cadre du contrat, la prestation future de celui-ci sera imposable dans son intégralité.

Quand recevez-vous l'argent de l'épargne à long terme ?

Un terme est mentionné dans le contrat. Généralement, c'est au moment où vous atteignez l'âge de 65 ans, mais cela peut être plus tard aussi. Les montants que vous épargnez dans le cadre de votre épargne à long terme restent bloqués jusqu'à cette date. Si vous deviez décéder avant et que le contrat prévoit une couverture décès, l'argent est versé au bénéficiaire (ce peut être aussi plusieurs personnes) que vous aurez désigné dans le contrat. 

En cas de réel besoin, vous pouvez demander votre épargne avant votre 60e anniversaire, mais le fisc appliquera une pénalité en soumettant la prestation à un taux d'imposition plus élevé. L'assureur pourra facturer aussi des frais.