Filtres par type
S’il n’est pas possible d'attribuer une valeur courante aux objets ou s'il n'existe pas de preuves de paiement, la meilleure solution est encore de faire intervenir un expert
La législation impose à tous les assureurs pratiquant sur le marché belge la branche " Incendie Risques Simples " d'étendre la couverture des contrats d'assurance qu'ils proposent aux catastrophes naturelles définies par la loi du 17 septembre 2005.
Si un membre du club de cuisine blesse accidentellement un autre participant, il sera responsable du dommage subi par ce dernier. La victime pourra dans ce cas réclamer des dommages-intérêts à la personne qui l’a blessée.
Il est usuel que la couverture des contrats d’assurance incendie s’étende aux valeurs, c’est-à-dire les billets de banque, pièces de monnaie, chèques ou titres financiers. Pourtant, s’agissant de valeurs, l’assurance limite souvent le montant de l’indemnisation, selon des règles qui figurent dans les conditions de chaque contrat.
Chaque locataire, en tant que locataire “normal” ou étudiant en kot, est responsable pour les dégâts qu’il pourrait causer au bâtiment dans lequel se trouve son habitation qu’il loue et vis-à-vis des tiers. Cela vaut pour les dégâts d’un incendie, de l’eau, d’explosion,… Sauf en cas de force majeure, c’est pour compte du locataire.