Filtres par type
Oui, effectivement. Dans le cadre du système de l'épargne à long terme, vous pouvez bénéficier d'un avantage fiscal jusqu'à 2.260 euros (pour 2015). Celui-ci vous permet de compenser en grande partie la disparition de l'avantage fiscal dont vous bénéficiiez auparavant avec le remboursement de votre emprunt pour votre habitation. Pour celui qui ne peut pas/plus profiter du bonus fiscal habitation, il s'agit donc d'un produit intéressant.
Oui, c'est possible au moyen d'une assurance-succession. Celle-ci paiera les droits de succession si vous décédez. Vous éviterez ainsi que vos héritiers rencontrent des problèmes pour payer les droits de succession et doivent procéder de ce fait à la vente précipitée d'une partie de votre héritage.
Si vous ne remboursez pas (ou plus) d'emprunt hypothécaire, l'épargne à long terme est fiscalement intéressante parce qu'une partie des versements donne droit à un avantage fiscal par le biais de l'impôt des personnes physiques. Le montant qui entre en ligne de compte pour cet avantage fiscal est plafonné. Le montant de vos rémunérations peut effectivement avoir une influence sur ce plafond.
La loi n’impose pas de prendre une assurance de solde restant dû, mais la banque qui vous prête l'argent peut subordonner la souscription de cette assurance à l’octroi du prêt. A part la banque, vous avez très probablement tout intérêt à contracter une assurance de solde restant dû si vous empruntez une somme d’argent importante.
Oui, c'est possible au moyen notamment d'une assurance-épargne. Comme vous épargnez à long terme, il s'agit d'une formule idéale. La plupart des assureurs proposent des produits sur mesure, appelés parfois aussi "polices junior".