Maître de vos risques

J'envisage de lancer une boutique en ligne. A quelles assurances faut-il penser?

En tant qu’un exploitant d'une boutique en ligne, la loi ne vous oblige pas à prendre une assurance, sauf si vous occupez du personnel. Il est malgré tout conseillé de s'attarder quelques instants sur votre responsabilité en tant qu'entrepreneur.

Votre responsabilité en tant qu'entrepreneur

Si vous investissez beaucoup d'argent dans votre petite entreprise, vous souhaitez évidemment que votre capital soit protégé. Si vous causez un préjudice à quelqu'un d'autre à la suite d'une faute ou d'une négligence, vous devrez en supporter la réparation. C'est pourquoi, il est préférable de vérifier si vous avez besoin pour votre projet d'une assurance RC exploitation ou RC professionnelle.

Même si vous ne disposez pas d'un véritable espace de magasin, vous livrez des marchandises à vos clients. Si un problème survient lors de la livraison et entraîne un préjudice pour un client, celui-ci peut s'adresser à vous afin d'en obtenir la réparation. Pour couvrir ce cas de figure, vous pouvez opter pour une assurance "après livraison”, qui est généralement reprise avec la RC exploitation dans une police dite "RC entreprise".

La protection de vos marchandises

Lorsque vous envoyez des marchandises à vos clients, il peut arriver qu'elles soient endommagées au cours de leur transport. La société chargée de leur expédition dispose généralement d'une assurance pour l'indemnisation des dégâts éventuels. Généralement, vous devez payer un surcoût limité afin de pouvoir bénéficier de cette protection complémentaire.

N'oubliez pas non plus l'assurance incendie. Vous allez sans doute garder chez vous le stock de votre boutique en ligne. Il se peut également que vous fassiez l'acquisition de certains appareils pour lancer la boutique en ligne (installation informatique, appareils servant à fabriquer soi-même quelque chose, à emballer, etc.). Il est bien entendu indiqué de protéger vos marchandises et vos investissements contre des périls tels que l'incendie, l'inondation, le vol, etc.

Le moment idéal donc pour vérifier dans quelle mesure votre assurance incendie est encore à jour. Le contenu est-il correctement assuré ? Le vol est-il inclus dans la couverture ? Peut-être allez-vous convertir le garage en un espace professionnel (bureau, p. ex.) ? C'est donc également l'occasion de vérifier si la valeur assurée de l'habitation sera toujours suffisante à la suite de cette transformation, et ainsi de suite.

Pour une petite entreprise, et pour autant que vous ne commercialisez pas des produits dangereux, il n'est pas nécessaire de contracter une assurance incendie complémentaire. Il est préférable toutefois que vous signaliez le lancement de votre activité professionnelle. Ceci étant, vous avez tout intérêt à informer votre assureur incendie de tout changement susceptible d'avoir un impact sur la valeur à assurer de votre habitation et de votre contenu afin de ne pas avoir la désagréable surprise de constater que vous êtes en fin de compte sous-assuré. En effet, en cas de sous-assurance, vous courrez le risque de voir votre assureur appliquer la règle proportionnelle en cas de sinistre.

La protection de vos droits

Comme tout entrepreneur, le détenteur d'une boutique en ligne a tout intérêt à souscrire une assurance de protection juridique. Les frais de justice peuvent en effet atteindre des montants considérables. Qu'il suffise de songer à une demande d'indemnisation d'un client ou à un défaut de paiement.

En outre, un assureur de protection juridique tentera d'abord de régler une affaire à l'amiable afin que les discussions ne traînent inutilement en longueur. Ce n'est que si le règlement amiable ne constitue pas une option que l'affaire pourra être portée devant les tribunaux.

La protection de vos données et de celles de vos clients

Il existe des polices d'assurance spéciales qui sous le couvert de "Data protection" couvrent un entrepreneur contre le dommage causé par la perte ou le vol de données. Il s'agit aussi bien des données en votre possession - votre liste de clients, de fournisseurs ou votre stock par exemple - que des données (bancaires) de vos clients qu'ils transmettent lorsqu'ils achètent en ligne avec leur carte de crédit. Si ces données tombent dans des mains malveillantes, cela peut avoir de graves conséquences. Dans ce cas, le client préjudicié doit rechercher le responsable. Cela peut être la société qui a réalisé le site Web, mais ça peut tout aussi bien être vous. Dans ce cas, il est utile d'avoir une telle assurance.

Si vous occupez du personnel

Pour une boutique en ligne qui démarre, le présent paragraphe n'a peut-être pas encore de raison d'être, mais dès que vous occupez du personnel, vous êtes légalement tenu de souscrire une assurance contre les accidents du travail. Vous trouverez de plus amples renseignements à ce propos en cliquant ici.

Pensez à vous

A présent que vous faites des affaires, les clients comptent sur une continuité dans le service. S'il devait vous arriver quelque chose comme une maladie qui vous met sur le flanc pendant un certain moment, les problèmes et les frais peuvent surgir. Examinez dès lors les formules, telles qu'une assurance "revenu garanti", susceptibles d'apporter une solution.