Maître de vos risques

Chauffer au bois en toute sécurité

Quoi de plus agréable que l'ambiance d'un bon feu de bois par une froide journée d'hiver? Mais... avez-vous pensé aux effets sur votre santé et sur votre sécurité ?

Avec quelques petits conseils pratiques, votre famille profitera pleinement de la chaleur d'un feu au bois en toute quiétude.

Depuis toujours, de nombreux ménages chauffent leur maison au bois, à la fois pour la chaleur et pour l'agrément. Mais l’on constate actuellement que beaucoup redécouvrent le chauffage au bois pour son aspect économique en ces temps où le prix du mazout de chauffage atteint des records. 

Que vous utilisiez un poêle à bois ou un foyer encastré, il est important que vous preniez quelques précautions simples pour profiter en toute quiétude de la chaleur qu’il vous procure. Sans ces mesures de précaution, les belles flammes réconfortantes peuvent se transformer en tueur insidieux dû au monoxyde de carbone ou encore provoquer un incendie.

Avant toute chose, il faut s’assurer que le poêle ou foyer encastré fonctionne correctement. Il doit être installé dans une pièce suffisamment aérée et raccordé à une cheminée qui répond à des règles précises dont le « tirage » est suffisant. Un poêle qui fonctionne mal entraîne souvent une combustion incomplète du bois. Non seulement le bois est gaspillé, mais il pollue et dégage une substance goudronneuse inflammable qui se dépose sur les parois de la cheminée, ce qui peut provoquer un incendie de cheminée. Un mauvais tirage de la cheminée peut également provoquer un dégagement de fumées et plus particulièrement de monoxyde de carbone (CO) dans la pièce d’habitation. Le monoxyde de carbone est particulièrement dangereux. Il peut causer des maux de tête, des étourdissements, des nausées, allant jusqu’à la perte de conscience et même la mort. Ce « tueur silencieux » provoque chaque année la mort de nombreuses personnes par intoxication.

Voici quelques conseils à suivre:

  • Tout nouveau poêle ou foyer au bois doit être installé de manière professionnelle. Ne vous aventurez pas à le faire vous-même.
  • Assurez-vous que votre appareil existant fonctionne correctement. Contrôlez le bon état des points suivants: le revêtement ignifuge, les grilles, le cendrier, l'étanchéité des joints, les vitres, la quincaillerie des portes et des tiroirs et le tuyau de raccordement à la cheminée (dépôt de suie et corrosion). Au moindre doute, faites appel à un professionnel.
  • Faites ramoner la cheminée une fois par an par un professionnel.
  • Allumez le feu avec du papier journal et/ou du bois d'allumage sec. N’utilisez jamais de l'essence, du pétrole, un allume barbecue ou autre accélérateur. Le feu peut rapidement devenir difficile à maîtriser lorsqu'on l'allume avec un combustible autre que le bois.
  • Brûlez uniquement du bois bien sec, en bûches d’environ 10 cm de section.
  • Ne brûlez jamais du bois vert, des déchets, des matières plastiques, des revues en papier glacé, de l'aggloméré de bois, du contreplaqué ou tout autre morceau de bois peint ou traité. Ces combustibles libèrent des produits chimiques toxiques et contribuent à l’encrassement la cheminée.
  • Retirez régulièrement les cendres du poêle ou du foyer. Entreposez les à l'extérieur dans un contenant métallique couvert, placé dans un endroit sûr et éloigné de la maison. On prévient ainsi les risques d'incendie dus aux cendres qui ne seraient pas complètement éteintes.
  • Tenez à distance tous les objets inflammables tels que les rideaux, les meubles, les journaux … du poêle ou foyer encastré et des étincelles qui pourraient s’en échapper.
  • Gardez les portes du poêle ou du foyer encastré fermées, sauf lorsqu'on l'alimente.
  • Lorsque votre poêle est placé sur un plancher ou tout autre sol inflammable, veillez à ce qu’il soit placé sur une plaque incombustible (métallique par exemple) et placez un grillage pare-étincelles devant le poêle.
  • Une odeur de fumée dans votre maison constitue un signal d’alerte. Cela peut être dû à un poêle qui fonctionne mal, mais également à la cheminée qui n’évacue pas la fumée convenablement ou au local dans lequel se trouve le poêle ou le foyer qui est trop calfeutré, ce qui empêche le fonctionnement normal du poêle par « manque d’air ». En plus de constituer un risque d’incendie, ces mauvais fonctionnements de votre appareil peuvent causer une intoxication mortelle au monoxyde de carbone.
  • Installez un détecteur de monoxyde de carbone dans la pièce où se trouve la poêle à bois et garder un extincteur d'incendie à portée de main.
  • Notez que, tout comme pour les autres types d’énergies, les poêles et foyer encastrables au bois ont connus ces dernières années de grandes améliorations au niveau du rejet de fumées polluantes, de la sécurité d’utilisation et du rendement.
  • Consignes particulières pour les feux ouverts :
    • Le feu ouvert doit être sous surveillance permanente. Ne quittez la pièce que lorsque le feu est complètement éteint.
    • Placez toujours un pare-étincelles devant le feu.
    • Méfiez-vous des braises incandescentes qui, à la suite d'un coup de vent, peuvent être projetées hors du feu ouvert. Assurez-vous qu’elles ne peuvent tomber sur un sol inflammable.
    • N’utilisez pas votre feu ouvert comme barbecue.  
March 30, 2016