Maître de vos risques

J’ai eu un contretemps sur le plan financier et je préfère pour le moment cesser mes versements à mon assurance épargne-pension. Est-ce possible?

Si vous ne souhaitez ou ne pouvez plus effectuer de versements dans le cadre de votre assurance épargne-pension, que ce soit à titre temporaire ou permanent, le mieux est de prendre contact avec votre assureur ou votre intermédiaire. Vous pourrez alors rechercher ensemble la meilleure solution.

Si vous interrompez le paiement des primes de votre assurance épargne-pension, cela a plusieurs conséquences selon le type d’assurance épargne-pension.

Assurance épargne-pension de type “Universal Life”

La plupart des assurances épargne-pension sont de ce type. Ce qui signifie qu’aucun capital final n’est fixé lors de la prise d’effet du contrat. Ce que vous recevrez au bout du compte dépendra de ce que vous aurez épargné.

Vous avez une assurance épargne-pension de ce type et vous décidez ne plus effectuer de versement pendant un petit temps ? Vous cessez alors pendant un moment de contribuer activement à la constitution de votre capital. Le capital déjà constitué continue évidemment de produire des intérêts à un taux fixe, mais pour le reste, rien ne change.

Epargne-pension par le biais d’une assurance sur la vie classique

Une petite minorité des assurances épargne-pension sont des assurances sur la vie classiques. Dans ce cas, vous avez lors de la souscription convenu avec votre assureur quel montant vous voulez obtenir à la fin de votre contrat en quelles primes vous devez verser et à quels moments.

Le contrat peut prévoir le versement d’un capital lorsque vous prenez votre retraite, si vous décédez avant votre mise à la retraite, ou dans les deux cas.  En outre, il est possible de souscrire une série de couvertures complémentaires qui prévoient une prestation en cas d'accident et/ou d'invalidité.

Ces capitaux sont garantis à la condition que vous payiez les primes conformément à ce qui a été convenu dans le contrat entre vous et votre assureur. Dans ce cas-ci, l’interruption des versements de primes a une incidence. L’assurance est dans ce cas réduite ou convertie, en fonction de ce qui a été prévu dans la police.

En cas de réduction, vous conservez la couverture décès et les couvertures complémentaires. Pour les financer, la couverture en cas de vie est réduite progressivement. Cela signifie que le capital que vous recevez normalement à votre départ à la retraite sera moindre .

Dans le cas d’une conversion, toutes les couvertures sont réduites sans qu’il soit touché à la durée du contrat.

Si vous souhaitez reprendre le versement des primes, vous pouvez demander dans certaines circonstances la remise en vigueur du contrat.  Le délai dans lequel vous devez faire cette demande est spécifié dans la police.