Maître de vos risques

Selon l'expert, mon véhicule est en "perte totale". Puis-je exiger que mon véhicule soit tout de même réparé?

Il convient de faire une distinction entre perte totale technique et perte totale économique. On parle de

  • perte totale technique, lorsque le véhicule ne peut plus être réparé de telle manière qu'il réponde à nouveau aux prescriptions techniques et de sécurité. 
  • perte totale économique, lorsque la valeur avant accident du véhicule est inférieure, après déduction de la valeur de l'épave, au coût de la réparation.

Le montant de votre indemnisation ne peut excéder la valeur fixée du véhicule avant l'accident. Selon les règles relatives à la responsabilité civile, les dommages et intérêts doivent permettre en effet de placer la personne lésée dans la situation qui était la sienne avant l'accident.

Si les frais de réparation sont supérieurs au dommage réel subi par le propriétaire et que l'on procède en pareil cas à une réparation, le propriétaire perçoit en fait une indemnisation plus élevée que son dommage réel (ce qui n'est pas possible).

En cas de désaccord sur les calculs de l'expert, vous pouvez faire jouer votre assurance de protection juridique pour la défense de vos intérêts auprès de l'assureur auto et obtenir par ce biais éventuellement une contre-expertise. 

Du reste, rien n'empêche de réclamer le montant du dommage et de faire réparer malgré tout le véhicule, les frais dépassant l'indemnisation étant bien évidemment à votre charge.  Vous restez également libre de rechercher un réparateur moins cher ou d'opter pour une réparation moins coûteuse (p. ex. en utilisant des pièces d'occasion) afin d'éviter de la sorte la "perte totale".