Maître de vos risques

Puis-je tirer avec mon véhicule belge une caravane immatriculée aux Pays-Bas?

Tant que la caravane n’est pas attachée, elle est considérée comme un véhicule immatriculé aux Pays-Bas, avec toutes les conséquences.  Cela implique de souscrire séparément une assurance en responsabilité civile Auto obligatoire pour couvrir les dégâts aux tiers que peut causer cette caravane, par exemple si elle se met en mouvement sur une pente.  

Dès que vous l’accrochez à un véhicule immatriculé en Belgique, l’ensemble est considéré comme un seul risque d’assurance.  La plaque d’immatriculation du véhicule qui tracte, prime: l’assureur du véhicule belge supporte le risque entier.  Vous avez l’obligation d’avertir cet assureur que vous allez tracter une remorque assurée ou immatriculée séparément.

Le placement d’un crochet doit être suivi d’un contrôle technique et celui-ci doit être annuel si les charges sont importantes.

La plaque de la remorque tractée doit y rester, pour autant que ce véhicule soit soumis à l’immatriculation. C’est le cas des caravanes et de toute autre remorque de plus de 750 kg.Cliquez ici pour en lire plus sur cette obligation. Le fait qu’un véhicule avec une plaque d’un pays X remorque une caravane immatriculée dans un pays Z est par conséquent tout à fait normal.  Par ailleurs toute remorque de plus de 500 kg doit être séparément assurée en responsabilité civile, car elle est “assimilée” à un véhicule automoteur, mais jusqu’à 750 kg elle ne doit pas être immatriculée.

Les questions se rapportant à l’immatriculation des véhicules (y compris les caravanes) peuvent être adressées à la Direction d’immatriculation des véhicules (DIV ), compétente en la matière.

Plus de détails sur l'immatriculation