Maître de vos risques

Je n’ai jamais provoqué le moindre dégât avec ma voiture. Pourquoi mon assurance auto me coûte-t-elle des centaines d’euros?

Chaque année, 7 conducteurs sur 100 en moyenne provoquent un accident. De ce fait, les assureurs auto versent chaque année des indemnisations pour un total d’environ 1,3 milliard d’euros.

Comme il est de l’avantage de chacun qu’il y ait moins d’accidents de la circulation, les assureurs font de la prévention. Ce faisant, il assument également une responsabilité sociétale. Toutefois, même si on peut espérer que la prévention conduira à une réduction du nombre d’accidents et/ou à une diminution du montant des indemnisations, les sommes versées par les assureurs aux victimes doivent être réparties entre les assurés d’une façon ou d’une autre : c’est le principe de solidarité, un fondement de l’assurance.

Mais s’il faut être solidaire, il faut aussi viser l’équité : celui ou celle qui a prouvé être un conducteur fiable n’a pas à payer l’imprudence ou l’inconscience des chauffards. C’est pourquoi les assureurs peuvent moduler leurs primes en fonction du risque. Par le système du bonus-malus, les assureurs tiennent comptent de la mesure dans laquelle un conducteur a provoqué ou non des accidents.

Les assureurs ont également la liberté de répartir leurs assurés en catégories selon le risque. C’est ainsi qu’un conducteur professionnel, un coursier par exemple, paiera généralement plus qu’une personne qui a seulement un usage privé de sa voiture. De même, quelqu’un qui conduit une voiture de sport paiera davantage que le conducteur ou la conductrice d’une petite urbaine. L’assurance, en somme, propose une protection qui repose sur une solidarité, qui est importante mais non illimitée.

Chaque assureur déterminera ses primes de telle façon que les dommages provoqués par ses clients soient reflétés le plus exactement possible dans les primes. En effet, un client qui s’estimerait traité de manière non équitable pourrait décider de passer à la concurrence !

Par ailleurs, une assurance auto n’est pas qu’une affaire de prix. En comparant des formules d’assurance auto, il est bon de considérer aussi les éléments suivants :

  • les formules possibles en fonction des couvertures ;
  • la variation du tarif selon que vous roulez sans faire d’accidents ou qu’au contraire, vous provoquez un accident ;
  • le service proposé par l’assureur.

En tant que consommateur, vous pouvez faire votre choix vous-même ou demander conseil à un courtier ou un agent d’assurances.

D’ailleurs, saviez-vous que les assurances auto ne prévoient pas d’indexation automatique du prix ? Chaque augmentation du tarif est donc visible et transparente pour vous.