Maître de vos risques

J’ai un accident de la route à l’étranger. Que faire?

"J’ai eu un accident de la route en Espagne. Un espagnol qui était derrière moi a buté contre ma voiture au moment où je laissais passer des piétons sur un passage protégé. Le résultat : tôle froissée. Demander le chemin vers la plage est encore autre chose que discuter des dommages à son véhicule. Comment faire en sorte que mes dommages soient remboursés?"

Pareil cas montre bien l’importance du constat amiable européen. Ce formulaire est rédigé de la même façon dans tous les pays de l’Union européenne pour faciliter la compréhension. Le constat amiable européen est non seulement utile dans le cas où il n’y a pas de police mais même si un procès-verbal est dressé. Un constat correctement rempli facilite le suivi du règlement du sinistre. Tant en Belgique qu'à l’étranger!

 
Toutefois, une collision à l’étranger – au moins à cause de la différence linguistique – peut accentuer la nervosité. Heureusement, depuis quelques années, il est possible d’être indemnisé dans votre propre pays pour les dommages que vous avez subis à l’étranger, et votre cas sera donc traité dans votre propre langue. En effet, tous les assureurs dans l’Union européenne ont un représentant dans tous les autres pays de l’Union européenne.
 
Dans le cas où l’autre conducteur était responsable (ce qui sera normalement le cas ici) vous pouvez vous adresser à la société représentant l’assureur étranger, éventuellement avec l’aide de votre assureur protection juridique. Envoyez à ce représentant une lettre, dans laquelle vous expliquez pourquoi l’autre partie est responsable, avec le constat amiable européen que vous avez rempli sur place et les noms et adresses des témoins éventuels. Si vous n’avez pas d’assurance protection juridique, vous pouvez vous adresser au Fonds commun de Garantie automobile pour connaître les données de la société représentante.