Maître de vos risques

Dois-je informer mon assureur vie ou hospitalisation si je contracte le virus HIV? Quelles conséquences ma contamination peut-elle avoir en matière d'assurances?

Lorsque vous voulez souscrire une nouvelle assurance sur la vie ou assurance hospitalisation, on vous remet généralement un questionnaire médical. Vous devez y mentionner si vous êtes porteur du virus HIV. Votre assureur peut ainsi évaluer correctement votre état de santé. Toutefois, si votre assurance sur la vie ou votre assurance hospitalisation est déjà en cours, il n'est pas nécessaire d'informer votre assureur.

Assurances sur la vie

Les assurances sur la vie ne sont pas toutes assorties d'une couverture décès (complémentaire). Certaines assurances-épargne, comme l'épargne-pension ou l'épargne à long terme, existent également dans des formules sans couverture décès. Dans ce cadre, votre état de santé sera normalement sans incidence. Si votre assurance sur la vie - avec ou sans couverture décès - courait déjà avant que vous n'appreniez votre contamination par le virus HIV, cette dernière n'a pas non plus d'incidence sur votre assurance.

Par contre, si vous sollicitez une nouvelle assurance sur la vie et que cette assurance prévoit une couverture décès ou invalidité (complémentaire), votre contamination aura bien des conséquences pour votre assurance. Généralement, votre assureur vous remettra alors un questionnaire médical dans lequel vous devrez mentionner si vous êtes porteur du virus HIV.

Sous certain seuils, une déclaration de bonne santé suffit pour les assureurs. Dans ce cas aussi, vous devez informer l’assureur en cas de séropositivité.

L'assureur peut ainsi vérifier quel risque il assume en vous assurant. Sur la base de ce risque, il peut adapter la prime ou modifier les conditions. L'assureur est également en droit de vous refuser l'assurance s'il juge que vous êtes inassurable, par exemple si vous êtes en stade terminal d'une maladie.
 
Si vous ne mentionnez pas votre contamination et qu'il s'avère finalement que vous n'avez pas complété correctement le questionnaire, et que vous avez donc délibérément omis des informations, cela entraîne la nullité de votre contrat d'assurance.

Assurances hospitalisation

Si vous voulez souscrire une nouvelle assurance hospitalisation individuelle, vous recevrez dans la plupart des cas, tout comme pour les assurances sur la vie assorties d'une couverture décès, un questionnaire médical que vous devrez remplir avec exactitude et exhaustivité. Sur cette base, l'assureur vous fera une proposition d'assurance hospitalisation.

Cette proposition peut être subordonnée à un certain nombre de conditions ou restrictions supplémentaires. Ainsi, l'assureur hospitalisation peut refuser de couvrir les conséquences d'une maladie ou affection existante.

Votre assurance hospitalisation est déjà en cours au moment où vous apprenez que vous êtes contaminé par le virus HIV ? Dans ce cas, rien ne change et vous restez simplement assuré. Vous trouverez de plus amples renseignements à ce propos en cliquant ici. La plupart des assurances hospitalisation comportent d'ailleurs une protection supplémentaire pour les personnes atteintes d'une maladie grave au cours du contrat. À ce sujet, vérifiez bien les conditions générales de votre assurance hospitalisation et contrôlez surtout la liste des "maladies graves", parmi lesquelles figure souvent le sida.

Autres assurances

Les médicaments que vous devez prendre pour certaines maladies peuvent affecter votre aptitude à conduire un véhicule. Votre médecin traitant pourra vous fournir davantage d'informations à ce propos. Si vous provoquez un accident sous l'influence de tels médicaments, cela peut avoir des conséquences sur le plan de votre assurance auto. À cet égard, vous trouverez de plus amples renseignements en cliquant ici.

Lorsque vous souscrivez une assurance voyage, il est également préférable de vérifier dans les conditions générales dans quelle mesure cette assurance vous protège si, par exemple, vous vous retrouvez à l'hôpital au cours de vos vacances en raison de votre contamination ou si vous ne pouvez pas partir en raison de votre état de santé.