Maître de vos risques

Ai-je besoin d’une assurance à part pour ma remorque ?

Certains disent qu’il ne faut pas avoir une assurance à part pour une remorque, d’autres non. J’ai compris que le poids joue un rôle. Notre remorque pèse 750 kilos. Qu’en est-il?

Plus de 500 kilos ? La remorque doit être assurée dans le contrat de votre voiture

En effet, le poids de la remorque fait une différence. Selon la loi chaque propriétaire d’un véhicule automobile est obligé de souscrire une assurance responsabilité civile.

Dès que la remorque pèse plus de 500 kilos, elle est considérée comme un véhicule automobile et doit donc être assurée. Comme personne privée, vous pouvez vous adresser pratiquement toujours à l’assureur de votre voiture. Il est possible que vous payerez une surprime. La remorque est alors assurée dans le contrat de votre voiture.

Si votre remorque est tractée par un véhicule qui n’est pas à vous, vous devez également mentionner cette utilisation de la remorque à l’assureur du véhicule qui tracte, et de plus, vous devez avoir une assurance à part pour la remorque. C’est souvent le cas quand il s’agit de transport international.

Remorque atelée : la couverture est fournie par l’assurance de la voiture

Quand la remorque est attelée à un véhicule automobile, c’est l’assurance du véhicule qui tracte qui fournit la couverture de l’ensemble (donc de la voiture + la remorque). Cela vaut pour toutes les remorques, qu’elles pèsent moins ou plus de 500 kilos.

Pourtant, vous devez mentionner la remorque auprès de l’assureur auto parce que celle-ci doit être couverte pour les dégâts qu’elle peut causer aux autres lorsqu’elle n’est pas attelée.

Faites attention aux assurances complémentaires (omnium, assistance, protection juridique)

Ce qui précède vaut pour l’assurance responsabilité civile pour votre voiture et la remorque. Pour être sûr que vos assurances complémentaires (omnium, assistance et protection juridique) couvriront ce qui doit l’être lorsque vous attelez votre remorque, il vaut mieux prendre contact avec votre assureur. Il examinera s’il faut payer une surprime ou non.