Maître de vos risques

Effrayée par la crise financière, une de mes connaissances a enlevé toutes ses économies de ses comptes afin de les conserver chez elle. Que se passe-t-il en cas de sinistre quand on a tant d’argent chez soi?

Il est usuel que la couverture des contrats d’assurance incendie s’étende aux valeurs, c’est-à-dire les billets de banque, pièces de monnaie, chèques ou titres financiers.  Pourtant, s’agissant de valeurs, l’assurance limite souvent le montant de l’indemnisation,  selon des règles qui figurent dans les conditions de chaque contrat.  Ces limites peuvent selon le cas:

  • être fixées d’une manière forfaitaire  (1.000 euros, 2.500 euros, …);
  • être fixées en fonction d’une proportion par rapport à l’ensemble du capital assuré au titre de contenu (5 % de la valeur assurée, par exemple) ;
  • être majorées s’il s’agit de sommes ou de valeurs déposées dans un coffre-fort.

Il est donc imprudent de conserver les économies de toute une vie sous son matelas ou dans une quelconque cachette.  Même si vous possédez un coffre-fort, soyez conscients des limites fixées dans votre assurance et dites-vous bien que les dépôts bancaires, protégés par le régime de garantie bancaire qui s’y applique, et les coffres-forts des agences bancaires, restent de loin les choix les plus prudents pour vos avoirs financiers.