Maître de vos risques

Je tiens à faire en sorte que mes héritiers puissent facilement payer les droits de succession si je venais à décéder inopinément. Une assurance peut-elle m'aider à cet égard ?

Oui, c'est possible au moyen d'une assurance-succession. Celle-ci paiera les droits de succession si vous décédez. Vous éviterez ainsi que vos héritiers rencontrent des problèmes pour payer les droits de succession et doivent procéder de ce fait à la vente précipitée d'une partie de votre héritage.

Cette assurance qui est en fait une assurance décès "temporaire" ou "vie entière" peut se révéler intéressante, certainement si votre patrimoine est très important. Il faut savoir en effet qu'en fonction de l'importance de l'héritage, les droits de succession en ligne directe peuvent atteindre 30 %  (à Bruxelles ou en Wallonie) ou 27 % (en Flandre). Dans le cadre d'une succession lointaine (p. ex. neveux et nièces, pas de famille, ....), ces taux sont du reste encore plus élevés : jusqu'à 80 % pour la Région de Bruxelles-Capitale et la Région wallonne et 65 % pour la Région flamande.

Afin d'obtenir de plus amples renseignements sur cette matière complexe, le mieux est d'en parler avec votre courtier, agent d'assurances ou assureur. Ils sont en mesure de vous proposer la solution adaptée à votre situation spécifique. Ainsi, le paiement d'une prime unique peut être intéressant pour telle personne, tandis que pour une autre, il sera préférable d'opter pour le paiement d'une prime périodique.

Remarque : si vous faites une donation et décidez de ne pas l'enregistrer - et donc de ne pas payer de droits de donation - vous avez la possibilité de protéger, grâce à une assurance-succession, ceux à qui vous avez légué l'argent ou le bien meuble (par exemple, une oeuvre d'art, des bijoux, ...). En effet, ces personnes devraient payer des droits de succession si vous deviez décéder dans les trois ans suivant la donation.