Maître de vos risques

Afin de financer de gros travaux de transformation, je contracte un crédit hypothécaire supplémentaire. Qu’en est-il de l’assurance de solde restant dû?

La loi n’impose pas de prendre une assurance de solde restant dû, mais la banque qui vous prête l'argent peut subordonner la souscription de cette assurance à l’octroi du prêt. A part la banque, vous avez très probablement tout intérêt à contracter une assurance de solde restant dû si vous empruntez une somme d’argent importante. En effet, une assurance de solde restant dû permet d'éviter à vos héritiers de devoir continuer à rembourser le prêt si vous veniez à disparaître.

Comme une assurance de solde restant dû rembourse l'emprunt si vous décédez prématurément, c’est-à-dire avant la fin du remboursement du crédit, il est important que l’assureur ait connaissance du montant emprunté et de la date de la fin de son remboursement.

Si vous empruntez un montant supplémentaire, le montant du crédit en cours augmente et votre banquier vous demandera très probablement aussi de prendre une assurance de solde restant dû s’il veut avoir la certitude que votre dette sera remboursée au cas où vous viendriez à décéder prématurément.

En fonction de la situation, vous pouvez soit augmenter la couverture de votre assurance de solde restant dû existante, soit contracter une autre assurance de solde restant dû.

Du reste, vous avez vous-même tout intérêt à ce que votre emprunt soit couvert par une assurance de solde restant dû. Si la couverture n’est pas suffisante, par exemple parce que vous n’avez pas fait procéder à une adaptation du contrat, la banque peut s’adresser à vos héritiers pour le montant restant à payer.