Maître de vos risques

Assurance omnium

Outre l’assurance obligatoire RC Auto, qui couvre la responsabilité civile (RC) en cas d’utilisation d’un véhicule automoteur sur la voie publique, le consommateur peut aussi prendre des garanties accessoires.

Celles-ci ne sont pas obligatoires et visent à indemniser les dégâts matériels du preneur d’assurance. Le concept d’omnium, qui signifie « assurance tout risque », prête à controverse et peut donner lieu à des malentendus, car il peut recouvrir des choses différentes.

L’assurance omnium – aussi appelée « casco » – doit donc bien décrire les risques assurés. On peut en effet souscrire à différentes garanties.

Contrairement à la couverture de l'assurance RC auto, dont les clauses sont fixées dans un contrat type en vertu de la loi, les conditions des couvertures omnium sont fixées contractuellement et dépendent donc des contrats spécifiques de chaque assureur. Par contre, les dispositions de la loi générale sur l’assurance restent ici applicables.

Les différentes garanties qui peuvent être contractées sont les suivantes :

Le mini-omnium

On peut aussi opter pour une petite omnium, qui ne reprend que les garanties concernant l’incendie, le vol, le bris de vitres, les éléments naturels et les heurts d’animaux. Diverses formules peuvent bien sûr être proposées selon l’assureur.

Autres couvertures accessoires, hors de l’assurance omnium

Les garanties suivantes ne relèvent pas vraiment de la formule « omnium » mais peuvent aussi être contractées dans le cadre d’une assurance auto :

Le lien avec l’assurance RC auto

Notons enfin que les assureurs conditionnent l’omnium à la souscription d’une assurance RC ou en tout cas à la résiliation de cette couverture contractée auprès d’un autre assureur.

Quelques chiffres

Pour la garantie « dégâts matériels », on peut dire qu’environ 20 % des véhicules sont assurés par une telle couverture. La fréquence des sinistres s’élève à 14 %, leur coût moyen étant d’environ 2.000 euros. Pour les autres garanties, 40 % des véhicules sont couverts. La fréquence des sinistres la plus élevée est constatée pour les bris de vitres, soit 6,90 %, le coût moyen étant de 326 euros. Le coût moyen le plus élevé concerne toutefois la garantie « incendie », soit 4.400 euros. Il est clair qu’ici, la fréquence est faible, mais qu’un incendie entraîne dans la plupart des cas la perte totale du véhicule.