Maître de vos risques

Un étudiant en kot doit-il souscrire une assurance incendie ?

Si vous partez vivre en kot en tant qu'étudiant,  vous êtes, tout comme chaque locataire, responsable des dommages que vous pourriez causer à l'immeuble dans lequel vous louez votre logement et à des tiers, si les dommages se propagent à un immeuble voisin. Cela vaut pour les dégâts causés par un incendie, de la fumée, l'eau, une explosion, ... Vous avez donc besoin de faire couvrir votre responsabilité. Heureusement, l'assurance incendie des parents offre généralement cette couverture sous forme d'une garantie complémentaire. Pour plus de sûreté à ce propos, vérifiez avec votre assureur incendie ou votre intermédiaire.

Quand un étudiant en kot est-il responsable ?

Dès qu'il y a des dégâts à votre kot, vous êtes selon la loi civilement responsable, à moins que vous puissiez prouver que les dégâts sont liés à un cas de force majeure, par exemple lorsqu'ils ont été provoqués par la foudre ou une inondation, à un vice de construction ou un manque d'entretien de l'immeuble. Qu'il suffise de songer à des dégâts des eaux consécutifs à des canalisations d'eau rouillées. Une assurance incendie ne constitue donc certainement pas un luxe superflu lorsque vous prenez un kot. En cas de dégâts causés au kot, c'est à vous, en effet, d'intervenir (mais l'assurance incendie le fait à votre place) pour les frais des travaux de réparation.

Qu'en est-il du contenu ?

Outre la responsabilité civile d'étudiant en kot, il est utile de vérifier si l'assurance incendie des parents prévoit une couverture pour les effets personnels, ce qui est souvent le cas. Dans le contrat d'assurance incendie, il est  communément fait référence au "contenu".

Le coût des meubles dans un kot d'étudiant n'est généralement pas élevé, mais attention aux appareils électroniques de valeur tels que smartphone, tablette, ordinateur (portable), caméra, appareil photo, etc. Nombreuses sont les assurances incendie à prévoir un plafond et souvent aussi un mode de calcul spécifique de l'indemnisation pour de tels appareils. Lorsque le fiston ou la fille chérie part vivre en kot, c'est peut-être aussi une bonne occasion d'examiner ce qui est prévu sur ce plan en termes de couverture. Si vous estimez que celle-ci n'est pas suffisante, vous pouvez prendre contact avec votre assureur incendie afin de voir si une couverture supplémentaire est possible.

Etudiant financièrement indépendant

Certains volent de leurs propres ailes dès leur plus jeune âge. Ainsi, il y a des étudiants qui se débrouillent tout seuls et qui ne vivent plus du tout sous la tutelle de leurs parents. Si vous êtes financièrement autonome, l'assureur vous considère en règle générale comme un ménage et votre responsabilité locative n'est dans ce cas plus couverte par l'assurance incendie de vos parents. Le mieux est donc de contracter une assurance incendie. Afin d'être sûr de ne pas payer une prime trop élevée pour votre assurance incendie, vous avez intérêt à comparer différentes propositions sur le plan tant des couvertures, des exclusions, des franchises que de la prime.

En kot à l'étranger

Pour ceux qui sont en kot à l'étranger, il est parfois possible de bénéficier aussi de la couverture d'assurance incendie des parents, mais des limitations peuvent s'appliquer au niveau de la durée ou en fonction du pays.

Pour en savoir davantage sur les assurances dans le cadre d'une formation ou d'un stage à l'étranger ou encore d'un échange international, lisez le FAQ « Notre fils part étudier six mois aux Pays-Bas : qu’en est-il de la mutualité et des assurances? De quelles assurances a-t-il besoin? ».

Quoi qu'il en soit, il est conseillé, au moment où vous avez trouvé un kot, que vos parents prennent contact avec leur assureur ou leur intermédiaire afin d'être sûr que votre responsabilité en tant que locataire et les biens emportés à votre kot soient bien couverts.