Maître de vos risques

L'assurance hospitalisation couvre-t-elle la chirurgie plastique?

Lorsqu'il s'agit d'une intervention ou d'un traitement de nature purement esthétique, l'assurance hospitalisation n'intervient pas. En revanche, s'il s'agit d'une intervention chirurgicale reconstructive à la suite par exemple d'un accident ou d'un cancer du sein, la plupart des assurances hospitalisation prévoient une couverture, du moins suivant les conditions, plafonds et pourcentages d'indemnisation, etc. déterminés dans le contrat.

Si vous trouvez votre nez beaucoup trop grand ou le volume de vos seins bien trop petit, vous ne pourrez pas compter sur l'assurance hospitalisation pour satisfaire votre volonté de changer d'apparence au moyen de la chirurgie plastique. L'Inami n'intervient du reste pas non plus pour ce type d'intervention. Dans un tel cas, il s'agit du choix délibéré du patient de subir une telle opération. Une assurance ne peut d'un point de vue légal intervenir que s'il s'agit d'un risque incertain. Une opération de chirurgie esthétique/plastique délibérément choisie, non nécessaire sur le plan médical, ne revêt pas un caractère incertain.

Lorsqu'une femme se rétablit d'un cancer du sein par exemple et qu'elle souhaite une reconstruction mammaire, la démarche ne se limite pas seulement à "vouloir paraître plus belle". Il en va de même pour celui qui sort défiguré d'un grave accident de voiture, etc. Dans pareilles situations, presque toutes les assurances hospitalisation couvrent l'intervention chirurgicale reconstructive. Bien sûr, il convient comme toujours de tenir compte de la franchise éventuelle, du plafond d'indemnisation, et d'autres aspects.

Lisez dès lors certainement les conditions générales et particulières de votre contrat d'assurance afin de voir dans quelle mesure votre assureur hospitalisation remboursera votre intervention.