Maître de vos risques

Je change de travail. Qu’en est-il de mon assurance hospitalisation souscrite par mon employeur?

Mon employeur actuel prévoit parmi les avantages extra-légaux une assurance hospitalisation. Comment puis-je rester assuré si je change de travail?

Le nouvel employeur offre une assurance hospitalisation

Si votre nouvel employeur prévoit une assurance hospitalisation, vous avez tout intérêt à lui demander s’il y a un délai dans lequel vous devez vous affilier. Dans l’affirmative, le mieux est de le respecter. Cela vous évitera éventuellement un (long) stage d’attente et un tas de formalités administratives à remplir.

Si votre nouvel employeur ne vous oblige pas à vous affilier à son assurance hospitalisation, un court stage d’attente (de trois mois) est en général prévu. Si l’affiliation à l’assurance hospitalisation est une obligation pour le travailleur, il n’y a normalement pas de stage d'attente.

L’assureur utilise ce système de stage d’attente pour éviter qu'un travailleur décide de s'affilier quand il sait qu'une hospitalisation est programmée à court terme.

Le nouvel employeur n’offre pas d’assurance hospitalisation

Grâce à la loi Verwilghen, vous pouvez depuis 2009 poursuivre l’assurance hospitalisation collective à titre individuel – y compris les membres de votre ménage –  sans devoir compléter un nouveau questionnaire, sans stage d'attente et sans l'application de nouvelles exclusions. Attention toutefois : cela vaut seulement si vous avez été assuré de manière ininterrompue au cours des deux dernières années.

Une assurance hospitalisation individuelle est en général plus chère qu’une collective. Vous devez donc tenir compte du fait que la prime que vous paierez à partir de la poursuite de l'assurance à titre individuel pourra être plus élevée que ce que vous payez actuellement.