Maître de vos risques

Assurance gens de maison

L’assurance "gens de maison" est une assurance contre les accidents du travail. Elle indemnise votre personnel de ses dommages corporels consécutifs à un accident survenu pendant qu’il effectuait un travail pour vous. Il en va de même pour un accident survenant sur le chemin de et vers son "lieu de travail", à savoir votre habitation. Si vous recourez aux services rémunérés d'une personne telle qu'une femme de ménage, un jardinier, un baby-sitter, … vous êtes légalement tenu de prendre une telle assurance.
Il doit donc bel et bien s’agir d’un accident se produisant dans la sphère professionnelle ou sur le chemin normal de et vers le lieu de travail. Si votre amie vient nettoyer le vendredi après-midi (et vous la rémunérez pour le faire) et qu’elle tombe d’une échelle, elle est assurée. Si elle vient le dimanche à l’heure du café et qu’elle tombe de l’escalier, elle n’est pas couverte pour cet accident.
L’assurance s’applique en principe pour les tâches ménagères normales. Si votre personnel est amené régulièrement à effectuer des tâches comportant des risques, vous devez le signaler à votre assureur. Il est important que vous avertissiez votre assureur si votre personnel de maison doit régulièrement effectuer des travaux dangereux. Si vous ne le faites pas, votre assureur peut venir vous réclamer le remboursement de l'intégralité ou d'une partie des indemnités qu'il a payées. 
Généralement, une police standard prévoit une limite au nombre de jours, en fonction du type de prestation, que le personnel de maison peut prester.
L’occupation du personnel doit également toujours se situer dans la sphère privée. Une occupation pour le compte d’une entreprise ou dans le cadre d’une activité professionnelle d’une personne physique ne peut jamais être assurée par une police « gens de maison ». 
La plupart des polices prévoient également que l’accident doit se produire chez vous à votre domicile (ou sur le chemin entre ce domicile et celui du personnel, ce qu'on appelle le "chemin du travail"). Si votre personnel de maison est amené également à faire des courses, parlez-en avec votre assureur.

Qui est assuré ?

Toute personne que vous engagez pour effectuer certaines tâches, moyennant rémunération et sous votre autorité, dans le cadre de votre vie familiale est considérée comme personnel de maison et donc assurée.
Si donc le mois prochain votre voisine vient vous aider, moyennant paiement, à une fête de communion organisée à votre domicile, elle est également assurée. Vous ne devez pas le déclarer à votre assureur.

Qui n’est pas assuré ?

Si vous ne rémunérez pas les personnes qui vous aident pour leurs prestations, elles ne sont pas considérées comme gens de maison et elles ne sont pas assurées.
Les indépendants ne peuvent jamais non plus être considérés comme gens de maison.
De même, vous ne devez pas faire assurer les personnes dont les prestations sont rémunérées par exemple au moyen de titres-services. Derrière elles, il y a une entreprise qui doit souscrire en leur faveur une assurance contre les accidents du travail.

Quels frais sont indemnisés ?

Une assurance gens de maison couvre, conformément à la loi sur les accidents du travail (comme c’est le cas aussi pour les autres travailleurs), les dommages corporels subis à la suite d'un accident, c'est-à-dire les frais médicaux, la perte de salaire consécutive à une incapacité de travail ou un décès, les frais de déplacement que la victime doit consentir en raison de l’accident.

Quid si je n'assure pas mon personnel de maison ?

La victime peut alors être indemnisée par le Fonds des accidents du travail. Mais en tant qu’employeur, vous aurez à rembourser à ce fonds les indemnités qu'il a versées, sans compter les poursuites pénales qui seront engagées contre vous pour infraction à la loi sur les accidents du travail.