Maître de vos risques

Comment l'assureur RC Auto détermine la prime?

Il existe de nombreux facteurs qui font que vous payez plus ou moins pour votre assurance RC auto.  Nous en reprenons ci-après les principaux. C’est la combinaison de tous ces facteurs et d’autres éventuellement qui rend votre assurance plus ou moins chère. Vous avez tout intérêt à vérifier quelle assurance vous convient le mieux. Pour ce faire, vous pouvez vous faire aider par un courtier d'assurances ou un agent d'assurances.
 
Ne vous focalisez certainement pas sur le montant de la prime. Bien que chaque assureur offre les même conditions minimales dans son contrat d’assurance RC auto, vous devez également être attentif à la question de savoir si le service, les suppléments éventuels prévus par l’assurance au-delà des conditions minimales,  etc. rencontrent vos attentes. De plus, la mesure dans laquelle votre prime augmente après un accident en tort diffère d’un assureur à l’autre.
 
Pour les assurances complémentaires telles que l’assurance protection juridique, l'assurance conducteur, l’assurance omnium , … d’autres paramètres déterminant la prime peuvent éventuellement s’appliquer.
Pour ceux qui se voient demander une prime extrêmement élevée ou refuser par plusieurs assureurs, il existe le Bureau de tarification. Ce dernier peut leur proposer une assurance RC auto.

Le passé « sinistres »

En principe,  le raisonnement est le suivant :  plus vous avez causé d’accidents dans le passé avec votre voiture, plus la prime que vous payez sera élevée,  et  si vous n'avez pas eu d'accident pendant un certain temps, le montant de votre prime d'assurance auto baissera.
 
Auparavant, il existait un cadre légal pour un système bonus-malus uniforme et obligatoire que chaque assureur devait appliquer de la même manière. Bien que la plupart des assureurs continuent aujourd'hui de recourir à un « système à points » similaire, ils déterminent eux-mêmes la différence en prime que représente un point. Si le principe est donc généralement resté le même, les conséquences financières du bonus-malus sont toutefois différentes d’un assureur à l’autre.
 
Vous pouvez demander à tout moment une attestation de sinistralité à votre assureur. Cette attestation indique le nombre d’accidents survenus dans le cadre du contrat d’assurance sur les cinq dernières années. Si vous vous adressez à un nouvel assureur, celui-ci réclamera l’attestation de sinistralité. Il s'appuiera sur les informations contenues dans cette attestation et sur d’autres éléments pour calculer votre prime.

La puissance du véhicule

La prime que vous payez pour votre assurance RC auto dépendra en grande partie de la puissance de votre véhicule. Les bolides constituent des risques plus élevés que les petites citadines.

L’usage du véhicule

Si vous utilisez votre véhicule à des fins professionnelles, par exemple parce que vous êtes représentant et que vous êtes sur les routes toute la journée pour aller visiter des clients, vous paierez une prime plus élevée. Si vous n’utilisez votre véhicule qu’à des fins privées et sur le chemin du travail, vous paierez pour cet aspect une prime moins élevée. Certains assureurs tiennent également compte du nombre de kilomètres parcourus sur une année pour proposer un tarif plus avantageux.

L’âge du conducteur

Les statistiques relatives aux accidents révèlent que certaines tranches d’âge courent  plus de risques d’avoir un accident.  Les assureurs  demanderont donc généralement une prime plus élevée à ces tranches d’âge.  Il est cependant possible de limiter l’impact de ce critère par la participation à des stages de conduite, des cours de conduite défensive ou d’autres formules axées sur la prévention proposés par certains assureurs.
 
Les jeunes courent plus de risques d'avoir un accident dans la mesure où ils ont moins d'expérience et qu’ils utilisent régulièrement leur véhicule pour des sorties au terme desquelles ils prennent le volant en étant fatigués ou encore dans une ambiance de fête. Plusieurs entreprises d’assurances ont développé des formules permettant de sensibiliser les jeunes aux risques dans la circulation et au fait qu’ils sont encore inexpérimentés. Les systèmes électroniques qui évaluent le comportement au volant des jeunes conducteurs en constituent un exemple.
 
Les personnes âgées courent également plus de risques de causer un accident. Leur expérience et leur prudence jouent à leur avantage, mais à un moment donné, l’acuité visuelle et les réflexes diminuent inéluctablement. Des problèmes de santé peuvent également accroître  le risque d’accident. Les nombreuses initiatives destinées à rafraîchir les connaissances du code de la route leur sont également utiles.

Le domicile du (des) conducteur(s)

Dans une ville où la circulation est beaucoup plus dense qu’à la campagne, il y a plus d’accidents. En Belgique, le nombre d'accidents dans certaines grandes villes est nettement plus élevé qu'ailleurs.
March 8, 2016